Le média de la ruralité, de l’écologie et de l’agriculture paysanne

Semaison

Évaine Merle - SEMAISON

La semaison, c’est la dispersion naturelle des graines d’une plante, c’est la contraction des mots semer et saison. Semaison, ce sont des milliers de graines cachées dans la terre qui n’attendent que le climat propice pour germer, ce sont des récits de vies paysannes, aux côtés de celles et ceux qui s’engagent pour un quotidien plus durable et désirable.

Depuis 2019, Évaine sillonne la France agricole,

Celle des fermes sans pesticides, dans lesquelles on trouve des paysan·ne·s et non des exploitant·e·s. De Corse en Bretagne, on est invité à cheminer de saison en saison à la découverte de ces travailleur·euse·s du vivant.
« Faire de l’agriculture c’est politique » rappelle Edouard, paysan moutardier dans le Morbihan. Ces derniers mois, le monde agricole Français s’est soulevé pour mettre en lumière les difficultés auxquelles font face celles et  ceux qui travaillent la terre dans un contexte d’inflation qui profite surtout à l’industrie agro-alimentaire, au détriment d’une revalorisation du prix d’achat des produits aux agriculteur·ice·s. Selon la MSA (Mutuelle de Santé
Agricole), fin 2021, 2,4% des agriculteur·ice·s touchaient le RSA, 9% la prime d’activité et les cas de non-recours aux aides sociales sont estimés de l’ordre de 50 à 60%. Des chiffres qui montrent que nourrir est un métier qui ne nourrit plus. 

Edouard, paysan dans le Morbihan, produit une moutarde 100% bretonne, cultivée sur petite surface, 2023.

Une scabieuse à travers la serre chez Pa’onya, en Loire-Atlantique. Estelle et Simon y font pousser des fleurs coupées vendues en circuit court, 2022.

Le déréglement climatique s'installe

Le dérèglement climatique s’installe durablement dans les fermes et aucune saison ne semble pouvoir être anticipée, précarisant encore plus les revenus des paysan·ne·s qui, sur petites surfaces, ne touchent que très peu d’aides de la PAC (politique agricole commune). Dans le Haut-Jura, la Ferme au Chapeau Vert n’a produit que la moitié de son rendement en lait à l’été 2019, les brebis manquant herbe à pâturer. À La Ferme du Truffié, dans le Tarn-et-Garonne, la sécheresse précoce a emporté toute la production de céréales destinée à nourrir les porcs noirs au printemps 2022. Chez Pa’onya, à Orvault, Simon et Estelle commencent à semer des plantes méditerranéennes, plus résistantes à la sécheresse. Chez Agricoulis, dans les Cévennes, le collectif réfléchit à une production annexe aux châtaignes, les arbres bi-centenaires supportent mal les périodes sèches à répétition des cinq dernières années.

Porcs noirs Gascons

Fabienne, éleveuse de Porcs Noir Gascon en BIO et en plein air    intégral, dans le Tarn-et-Garonne, 2022.

Veau de race Highland

Un jeune veau de race Higland, à l’eco-ferme des 1001 pattes, en Loire-Atlantique. Josselin y élève des bovins et des poules pondeuses sur des terres louées à Terre de Liens, 2020.

Agnelage

La saison des agnelages à la Blain Belle Ferme. Camille y élève des brebis de race Belle Ile, elle y produit notamment du Brebwell, un gwell de Brebis en Loire-Atlantique, 2023.

Coucher de soleil sur les vignes de Muriel Zoldan, vigneronne naturelle chez Antocyâme, dans le Tarn-et-Garonne, 2022.

À la Ferme au Chapeau Vert, dans le Haut-Jura, Laëtitia et Patrick produisent des yaourts et fromages de brebis, 2019.

Accès foncier : parcours du combattant

Beaucoup de fermes deviennent intransmissibles et l’accès au foncier relève du parcours du combattant. Dans son rapport sur l’état des terres agricoles en France paru en 2022, Terre de Liens souligne que deux-tiers des surfaces libérées par les agriculteur·ice·s partant en retraite vont à l’agrandissement des fermes déjà existantes. L’agriculture est le deuxième poste d’émission de gaz à effets de serre en France, 40% des terres sont dédiées à l’export et le gouvernement recule toujours plus à mettre en place des solutions pour sortir l’agriculture des pesticides. Avec des records de températures dépassés chaque mois ces dernières années, parler de souveraineté alimentaire n’est plus une option, mettre en lumière une agriculture nourricière, rémunératrice et qui ne dégrade pas son environnement non plus.

Semaison - Exposition Galerie invisible, 8 Rue de Mazagran à Nantes du 8 mars 2023 au 13 avril 2024

Reproduction des vers de terre chez Eco-lombricompost, producteurs de lombricomposts et et de produits naturels pour enrichir la vie du sol dans le Morbihan, 2020.

À la ferme de Logodec, Céline et Christophe élèvent des vaches de race Bretonne Pie Noir dont ils transforment le lait en fromages, desserts et beurre de barrate, dans le Morbihan, 2021.

0 commentaires

Fabienne, de l’architecture aux champs

Sur les 23,3 millions de cochons qui sont élevés...

La ferme des 100 terres

  la ferme des 100 terresDans un monde...

Les humains et la terre

  les humains et la terreJe m’appelle...

Les Humains et la Terre