Le média de la ruralité, de l’écologie et de l’agriculture paysanne

Fiche de lecture: l’animal et la mort – Charles Stepanoff

par | 26 Fév 2024 | Littérature

Au travers d’une étude longue et très documentés de la chasse, à la fois contemporaine et dans l’histoire, l’anthropologue révèle une lutte des classes qui se joue dans les campagnes. Entre la pratique de la « chasse paysanne », celle de la « chasse bourgeoise » et les mouvements anti-chasse, il montre un rapport à la nature et aux animaux sauvages différent voire conflictuel. Pour les chasseurs paysans ou issus d’autres catégories populaires rurales, elle est une pratique dans une nature considérée comme un lieu de vie et de travail. La cohabitation avec les animaux sauvages y est intime, faite d’une observation et d’une connaissance fine de leurs mode de vie. La chasse y a une fonction alimentaire (on mange ce qu’on tue), de régulation des populations sauvages, de protection des cultures et cheptels, de convivialité locale, de gratuité, d’accès au bien commun et d’échange. La chasse bourgeoise quant à elle, s’inscrit dans le cadre d’un loisir mondain, de commerce (on y vend des parts de sociétés de chasse et de la viande de gibier) et d’appropriation des espaces naturels et de leur faune. Quant aux militants anti-chasse, le plus souvent issus des villes et des catégories sociales favorisées, ils s’invitent comme visiteurs d’une nature à la fois idéalisée et distante, considérant les animaux sauvages comme des enfants sensibles et les préférant volontiers domestiqués. Méprisant les chasseurs pour leurs mœurs rustres et brutales, les animalistes s’inscrivent dans un courant de pensée ancien dans lequel la proximité avec le monde animal s’accompagne d’une distance avec certaines catégories d’hommes. Depuis les chasses aristocratiques et royales jusqu’à nos jours s’est construit un rapport entre l’homme et l’animal, sauvage ou domestique et en particulier à sa mort, empreint de marqueurs sociaux et géographiques. Ce livre nous invite à une réflexion approfondie sur notre rapport à l’animal et au fait de lui donner la mort, sujet ô combien clivant entre le monde rural et certains courants écologistes.

La Découverte – 2021

0 commentaires

Les dépossédés

Dans ce court essai, le géographe Christophe...

Quand l’homme ne retient jamais les leçons de la nature

José Cubero, historien majeur de la pensée...

Humus : Gaspard Kœnig (Les éditions de l’observatoire, 2023)

L’auteur aurait pu intituler son livre « Voyage...

Extension du domaine du capital

Jean-Claude Michéa est un philosophe français,...

Règne animal . Jean Baptiste Del Amo – Prix Inter 2017

Règne animal retrace, du début à la fin du...

Ressources Littéraire

La vigne enfin décryptée pour comprendre...

« L’enfer numérique » de Guillaume Pitron

Bienvenue dans le monde dématérialisé et sans...

« Repeupler les campagnes » de Henri Landes

Face à l’urgence écologique, institutions et...

« Silence dans les Champs » de Nicolas Legendre

La Bretagne, terre de mystère, de traditions et...